Si on m’avait dit que j’écrirais un livre un jour, pas sûr que j’y aurais cru. C’est pourtant ce que m’a proposé Dunod il y a quelques mois, après avoir lu mon article sur le service client. Ce à quoi j’avais répondu quelque chose comme :

lolnope
j’ai pas le temps
j’ai déjà tout dit dans mon blogpost

Bon, ce n’était pas une très bonne analyse. Quelques heures plus tard, j’avais déjà une trentaine de chapitres en tête et un plan (point teasing) qui se dessinait naturellement. Je me suis vite rendu compte que non, je n’avais pas tout dit dans mon article. Au contraire.

Toutes les questions que j’ai reçues après la publication m’ont conforté dans cette idée. L’article a beau être relativement long, il est rempli de points que je n’aborde qu’en surface. Un livre m’offre le luxe de les approfondir, après m’être enrichi de nombreuses discussions avec les personnes du secteur. Comme beaucoup de gens continuaient à me solliciter sur le service client, je me suis donc lancé dans l’écriture de ce livre, dans le but de donner des pistes à plus grande échelle que si on devait se contenter de ma présence physique. C’est tout ce que j’aime dans l’écriture.

Ouverture des précommandes

Ça y est, le livre est prêt. Il sort bientôt — on peut même déjà le précommander.

Image for post
(SUPERGREEN, je sais.)

En plus d’être un bel objet, le livre est le seul format qui me permette réellement d’entrer dans les détails de tout ce que nous avons fait chez Capitaine Train pour faire du service client une force motrice. J’ai hâte qu’il sorte pour avoir vos premières impressions.

Ce projet a marqué ma découverte innocente du monde de l’édition. J’ai pu poser en toute candeur mes horribles questions de débutant (ça sert à quoi les maisons d’édition maintenant qu’il y a Amazon KDP ?) à mon éditeur, me donnant au passage plein d’idées de projets sur les outils d’écriture ou l’univers de l’édition en général.

Mais surtout, il m’a enfin permis d’utiliser à fond toutes les fonctionnalités du merveilleux Ulysses, dont l’intérêt est décuplé lorsqu’on s’attaque à des projets d’écriture un peu plus touffus qu’un article de blog. Vous ne connaissez sans doute pas ma passion pour les outils logiciels (quoique) mais rien que pour ça, je suis trop content d’avoir écrit ce livre. Bon, je ne comprends toujours pas pourquoi la plupart des auteurs écrivent encore sous Word (ou même Google Docs), mais c’est un autre débat. Ça viendra.

Pour l’heure, commençons par donner au service client le niveau d’obsession qu’il mérite.

Remettre le service client au service des clients

Si vous voulez convaincre votre chef, votre collègue ou votre famille que c’est important d’avoir un bon service client, vous pouvez leur offrir ce livre :

Dans le cas où vous aimeriez en parler autour de vous, vous pouvez partager ce site* — c’est un peu plus sympa qu’un lien Amazon. Si vous êtes suffisamment nombreux, peut-être parviendrons-nous à mon objectif de vie ultime : remettre le service client au service des clients.

Rendez-vous le 3 octobre.

*Concocté par l’illustre Brice, que vous connaissez peut-être pour ses fantastiques notes de mises à jour, qui a pu se faire la main sur quelques compétences fraîchement acquises au Wagon.

Written by

Je n’utilise plus beaucoup Medium, suivez-moi plutôt sur https://jonathanlefevre.com.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store